Blog JJ Rébillard
  Retour aux billets

STORY ET ANALYSE DE STYLE : MARK KNOPFLER (PART 1)


MAIN GAUCHE MAIN DROITE
                                                        
"Quand on apprend la musique, c’est une question d’amour. Peu importe s’il s’agit d’un plan de B.B. King à la guitare électrique ou d’un arpège de Chet Atkins à l’acoustique. Ou qui que ce soit, de Blind Lemon Jefferson à Lonnie Johnson en passant par Big Bill Broonzy.

J’ai écouté beaucoup de country blues, Blind Blake, Blind Willie McTell mais aussi du Western swing ! Peu à peu, j’ai établi mes propres connexions pour lier toutes ces musiques et en extraire une sorte de synthèse. C’est ainsi qu’on obtient ce que les gens appellent un style : celui-ci provient d’un nombre incalculable de facteurs.

En ce qui me concerne, le fait que je sois gaucher tout en jouant comme un droitier y est certainement pour beaucoup....Chet Atkins prétend que cela explique mon vibrato très puissant à la main gauche.”

Au travers de cette citation, voici le regard de Mark Knopfler sur son propre style. Il est exact que le son du sultan est d’abord celui de sa main gauche, celle du toucher. Pour la raison précédemment évoquée, ce son est très typé et ceux qui ont  cherché à reproduire les doubles bends du maitre en savent quelque chose.

En soi, le double bend n’est pas l’obstacle majeur, mais le vibrato que l’on ajoute est une autre affaire. De la même façon, l’autre secret du son Knopfler est celui de sa main droite. En développant, en personnalisant et en adaptant le finger picking de Blind Blake à la guitare électrique, Mark a ouvert de nouvelles perspectives à cet instrument.

Donc, si vous souhaitez sonner comme Mark Knopfler, vous savez ce qu’il vous reste à faire : travaillez votre vibrato main gauche comme un forcené et apprenez le finger picking selon Blind Blake ! 

A PROPOS DU STYLE

La précédente recette est intéressante mais reste insuffisante pour approcher le style et le son du sultan.

Côté style, le vibrato main gauche de Mark se double en effet d’une approche mélodique originale qui tient compte des harmonies sous-jascentes, souvent calquée sur des positions d’accords, de renversements et de leurs arpèges respectifs.

Sa main droite est basée sur le mélange de différentes techniques que l’on retrouve chez les pionniers du blues.

En fait, Mark Knopfler utilise aussi bien le jeu basé sur l’alternance pouce-index caractéristique du Delta blues ou du Texas blues roots, que les techniques plus sophistiquées du finger-picking de l’East Coast blues.

Les nuances de jeu sont extrêmement importantes et il est capital de les assimiler pour aborder l’étude de son style.

Ces nuances sont obtenues par les différences d’attaques et par le déplacement permanent de la main droite.

Au final, un style inimitable : la main gauche de Lonnie Johnson, la main droite de Blind Blake et surtout la touche Knopfler...

Avec des compositions qui mélangent avec bonheur le blues, le folk, la musique d’Europe orientale, la musique celtique, la country music et le rock.

Il est d’ailleurs intéressant de noter que Dire Straits et Mark Knopfler connaitront le succès en pleine période punk.

Il est donc parfois préférable de nager à contre-courant pour réussir et surtout obligatoire de rester fidèle à sa démarche initiale...

A PROPOS DU SON

Côté son, commençons en laissant Mark Knopfler le définir lui-même.

"Mon son est la synthèse de ce que j’ai pu écouter, apprécier, toutes ces petites choses que les plus grands guitaristes pop ont pu inventer.

On n’est en fait que la somme de ce qu’on a pu écouter, comme une éponge qui absorbe différentes choses pour produire un tout autre jus quand on l’essore.”

Cette définition est superbe et on peut la compléter en considérant que le son Knopfler résulte de la conjonction de quatre paramètres.

Le premier est l’inversion main droite-main gauche puisque Mark Knopfler est gaucher et joue à droite sur des guitares de droitier. Cette inversion est à l’origine de son puissant vibrato main gauche qui est reconnaissable à la première note.

Second paramètre, la qualité mélodique de la main gauche qui suit en permanence les harmonies.


C’est un peu comme si Mark avait un second manche en filigrane sur lequel défilaient les accords pendant qu’il joue ses leads !!

La main droite est le troisième paramètre avec ses nuances sonores infinies. En dernier lieu et, avec ou sans Dire Straits, le son Knopfler résulte d’une alchimie harmonique assez complexe entre les différentes parties de guitare, comme en témoignent les refrains de Sultans Of Swing (cf analyse des titres en version intégrale).

Pour finir, on n’oubliera pas que Mark Knopfler est un authentique bluesman et que son jeu est construit en permanence sur un dialogue entre sa guitare et sa voix. Son style vocal est encore une fois très personnel, à mi-chemin entre Skip James et JJ Cale.

JJ RÉBILLARD



Rédigé le  15 mars 2016 17:46 dans MARK KNOPFLER  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site