Blog JJ Rébillard
  Retour aux billets

STORY ET ANALYSE DE STYLE : AC/DC (PART 3)



LE STYLE AC/DC : UN COCKTAIL UNIQUE

Côté style, la définition d’Angus est absolument parfaite. C’est du pur rock’n roll qui respecte l’esprit des pionniers des fifties mais le son est celui du hard rock. Le cocktail est unique. C’est un peu comme si on avait réuni Chuck Berry, les Stones, les Who et Led Zeppelin.

Let There Be Rock, Girls Got Rythm, Whole Lotta Rosie, ou Back In Black en sont d’excellentes illustrations, où le groupe apparait sous ses différentes facettes. Les tempos sont variables, évoluant de 90 à 200 à la noire. 

Le style est imprégné de blues mais nos amis sont écossais et un certain nombre de titres (Hard As A Rock, Money Talks) évoque également la musique celtique. Les guitares sont alors construites selon le principe des bagads, bourdon modal à l’appui, comme si les compositions étaient conçues pour des cornemuses.

Rock’n roll, blues, hard rock et musique celtique sont ainsi les composantes du style AC/DC et expliquent certainement l’inspiration inépuisable dont le groupe fait preuve depuis ses débuts.   


UNE PRECISION SANS FAILLE

Le style AC/DC est avant tout basé sur des riffs de guitare efficaces, variés et puissants. Le beat est implacable et caractérisé par une précision sans faille. Il n’y a aucune fioriture et chaque coup doit être équivalent à un uppercut. Le groove est largement basé sur les syncopes et les contretemps mais il n’y a pas la moindre dead note et la mise en place est ultra rigoureuse. C’est pour cette raison que les différentes parties instrumentales sont souvent difficiles à reproduire. Le chant n’échappe pas à la règle et il est généralement basé sur le système question-réponse avec les instruments.

Back In Black est encore une bonne illustration de ce principe. Les deux chanteurs d’AC/DC sont des vocalistes exceptionnels. Leur timbre et leur phrasé s’inspirent directement des premiers chanteurs de hard rock ou de metal comme Robert Plant mais la voix est plus rauque et semble souvent à la limite de la rupture. Ils ont ainsi créé un nouveau style qui fera école durant les années 80. Les vocaux sont également inspirés par le blues, mais il s’agit d’un blues totalement déchirant, presque déjanté. La section rythmique est implacable de précision. On note un jeu souvent dépouillé voire minimaliste (Whole Lotta Rosie), toujours au service du groove.

Les compositions correspondent dans la plupart des cas à des enchainements de riffs rythmés par des parties instrumentales qui interviennent régulièrement. Côté tonalité, on retrouve souvent E blues ou A blues et plus rarement B blues ou G blues. Le mode majeur est totalement absent, sauf si l’on analyse certaines compositions à partir du mode mixolydien. Par contre, un certain nombre de titres fait appel au mode mineur (Hell’s Bells, Thunsderstruck).    

LA GUITARE SELON LES FRERES YOUNG
 
Angus et Malcolm Young sont des spécialistes du riff et ceux-ci sont à la base de leurs compositions. Le style des frères Young est caractérisé par un jeu très puissant que l’on retrouve en main gauche comme en main droite. Les rythmiques utilisent largement les formules en croches. Les dead notes sont très rares sauf lorsqu’elles participent véritablement au groove. Nos amis sont spécialistes des arrangements et du mixage des guitares. Les positions d’accords sont basiques et les harmonies réduites à des powerchords ou à des accords de trois sons. Au plan rythmique, on distinguera cinq formules courantes.

Les schémas simples directement issus du blues et du rock, les arpèges presque toujours en son saturé, les rythmiques et les riffs à base de tenues, les plans basique du hard avec mélange de figures simples (blanches, noires, croches), ponctuées de quelques syncopes. Enfin, les riffs et rythmiques axées sur l’emploi massif des syncopes et autres contretemps sont  très fréquentes et constituent une véritable marque de fabrique en associant les croches, les doubles croches, les silences et les liaisons. 

Les solos sont caractérisés par une utilisation quasi-exclusive des gammes pentatoniques mineures, majeures et des gammes de blues. On retiendra quatre grandes tendances. La première formule est celle des leads construits sur la gamme pentatonique mineure. La seconde inclut tous les plans composés à partir de la gamme pentatonique majeure.

On trouve ensuite les phrasés construits sur les gammes de blues aux différents stades, les plans empruntant les gammes au troisième stade étant assez fréquents, comme dans le rock’n roll des pionniers. Enfin, on note que certains phrasés sont composés à partir des arpèges ou des modes, le mode mineur aéolien et le mode majeur mixolydien étant les plus utilisés. Dans ce cas, le bourdon modal est fréquent et donne alors une couleur celtique aux phrasés. 

Côté effets de jeu, Angus fait un usage immodéré des bends et des doubles stops. On trouve moins de slides ou de pull off, les hammers étant les effets de jeu les plus rares. Il est le spécialiste des bruitages les plus divers et sa technique est très personnelle en ce domaine. On citera le trémolo picking, le scrape picking ou le tap avec la tranche du médiator sur la touche du manche à partir d’une série de notes. Enfin, il crée bon nombre de plans à partir des cordes à vide. 

Angus et son frère Malcolm sont donc d’excellents guitaristes, spontanés et originaux. On reproche pourtant parfois à Angus d’utiliser toujours la même formule dans ses leads mais nous laisserons l’interéssé répondre lui-même à ses détracteurs. "J’essaye de conserver la fraicheur dans l’approche de mes solos et je tente de faire des choses différentes à chaque fois. Avant de jouer, j’ai généralement la ligne mélodique en tête et le morceau jaillit tout naturellement”. Une conception très musicale et certainement la principale leçon à retenir de analyse. 

JJ RÉBILLARD

Rédigé le  22 déc. 2014 16:44 dans AC/DC  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site