Blog JJ Rébillard
  Retour aux billets

JJ RÉBILLARD INVITÉ DE GP POUR LES 20 ANS DU MAG

JJ RÉBILLARD INVITÉ DE GP POUR LES 20 ANS DU MAG
 
Pour les 20 ans de Guitar Part, la rédaction a évidemment concoté un numéro spécial plutôt réussi. Comme vous le savez, j’ai été bien impliqué dans la création de GP et de Guitar Collector’s dont j’ai assuré la production musicale et pédagogique durant de longues années. Mais depuis, les équipes ont bien changé, même si je connais encore certaines journalistes, et bien que l’histoire de GP parue sur ce blog ait été lue par des milliers de personnes, jai tout de même arrêté GC fin 2005 et GP début 2007.
 
Anniversaire de Guitare part

Je ne pensais donc pas du tout que l’on songerait à me faire un si beau clin d’œil à l’occasion des 20 ans du mag. Fin mars, Thomas Baltes m’appelle pour me faire part d’une invitation. D’une part il y aura soirée pour les 20 ans de GP (à suivre, on n’a pas encore la date à ce jour) et j’accepte volontiers l’idée d’une jam à cette occasion. D’autre part, il me propose d’être l’invité de GP sur le numéro anniversaire dans la rubrique Guest List. Franchement, je ne m’y attendais pas et ça fait carrément plaisir !!
 
 
GP242 – GUEST LIST : JJ RÉBILLARD, L’HISTORIEN DE GP
 
Ils ne m’ont donc pas oublié et leurs raisons, même si elles semblent évidentes me rappellent quelques souvenirs. On me dit que c’est normal, que j’ai été fortement impliqué dans la création du mag et de son satellite GC. Par ailleurs, il est vrai que j’ai révélé sur mon blog dans Guitar Part Story bien des secrets des premières années et des suivantes, devenant ainsi l’historien de GP selon la rédaction elle-même. Il est aussi intéressant de faire connaître mon parcours et mes activités actuelles.
 
On a donc fait cette interview le 7 avril, presque jour pour jour 20 après la parution du premier numéro de GP. C’était très cool et Thomas Baltes qui l’a réalisé est un journaliste intéressant et un guitariste compétent auquel j’ai pu confier d’autres petites histoires qui jalonnent mon parcours, comme celle de mes débuts au conservatoire de musique d’Ivry sur Seine, en solfège puis en violon. Pour le violon, tout allait bien j’apprenais tout de façon visuelle et à l’oreille.
 
Par contre, il n’en était pas de même en solfège, et aux termes d’une histoire que je vous laisse découvrir dans le mag, je fus définitivement exclu du conservatoire. Et j’ai adoré comment Thomas Baltes a bien mis en évidence la fameuse phrase prononcé par le directeur avec une légende en première page de l’article : « Ils ont dit que je ne ferai jamais rien en musique de ma vie. » Ah je me souviens de cette phrase, ils ont sincèrement failli me dégouter de la musique…
 
Naturellement, je ne vais pas dévoiler tout le contenu de cette interview, mais il fait le point sur une grande partie de ma vie, de ma naissance en 1956 (petite erreur sur le mag où ils m’ont rajeuni de deux ans, mais il y a toujours une coquille dans un bon magazine qui se respecte) jusqu’à l’heure actuelle. Je ne saurais donc qu’encourager tous ceux qui veulent en savoir plus à le lire, même si certains n’achètent plus GP pour X raisons, on en trouve toujours facilement un chez un ami guitariste.
 
 
JJ Rébillard- Guitar partGP, UN MAG QUI A SU ÉVOLUER
 
Naturellement, si l’on regarde le N°1 de GP et le N° 242 (quand même !!), les deux mags sont bien différents et le GP d’origine a subi de nombreuses transformations et plusieurs « ravalements », en évoluant avec son époque. Il est évident qu’il n’y plus les fameuses partitions qui faisaient le bonheur des premiers lecteurs ou les CD du début des années 2000. Pour les partitions, les difficultés pour obtenir les droits ont fini par lasser les équipes et le net a fait le reste.
 
Il était donc nécessaire de trouver une alternative intelligente. Le mag mérite-t-il donc toujours son nom de Guitar Part sans les parts ? Je pense que oui car il reste les parts pédago et toutes les séquences du DVD sont autant d’enseignements visuels. On fonctionne moins sur les parts mais plus sur l’apprentissage oral. Et puis on ne change pas comme ça le nom d’un mag qui marche, un nom et qui était une belle idée, comme le fameux et légendaire Thierry Frébourg en avait toujours en réserve.
 
20 ans déjà, j’ai pourtant l’impression que les débuts de GP sont à la fois très lointains et très proches. Lointains, car malheureusement le temps s’écoule trop vite et les années passent et s’enchainent sans relâche, surtout lorsque l’on est bien occupé. Proches, car au bout du compte, ma pensée, mes idées, mes objectifs sont toujours les mêmes, bien que certains aient été largement atteints au-delà de mes espérances. En fait, je suis simplement arrivé à une certaine maturité.
 
Toutes les expériences de l’époque GC & GP ont certainement contribué à cette évolution aussi bien en guitare, qu’en musique et en pédagogie. Je remercie donc Thomas Baltes et plus généralement la rédaction et l’équipe de Guitar Part de m’avoir consacré ces trois pages. Vous allez me dire, c’est bien normal, mais ils n’étaient pas forcés de le faire et vous savez comme moi qu’en musique ou dans d’autres domaines, les gens ont vite fait de vous oublier lorsque vous ne leur êtes plus utile.
 
J’en ai fait largement l’expérience tout au long de ma carrière de musicien. D’ailleurs, à ce sujet, c’est avec mes élèves, lors de mes cours et formations et surtout lorsque je suis devenu le prof de toute une génération et dans toute la France, que j’ai eu les meilleures satisfactions en musique.

A bientôt pour d’autres aventures…
JJ Rébillard

Rédigé le  9 mai 2014 10:33 dans ACTUALITÉSGUITAR PART STORY  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site