Blog JJ Rébillard
  Retour aux billets

INTERVIEW BROTHER YACIN' : L'ALBUM



























L'ALBUM « DANS L'AMOUR PAS DANS LA HAINE » EST DISPONIBLE ICI : http://www.jjrebillard.fr/brother-yacin



A l’occasion de la sortie de son album, nous avons demandé à Brother de nous en dire un peu plus à ce sujet et aussi de nous parler de lui.

                                                


- Brother Yacin, les lecteurs de ce blog vous connaissent déjà un peu et ont également pu consulter votre bio sur jjrebillard.fr. Vous sortez ce 15 avril 2016 un album attendu, « Dans L'amour Pas Dans La Haine ». Vous avez un style bien personnel : comment le définiriez-vous ?


Oui c'est un style personnel que j’ai développé au fil du temps. J'ai ainsi essayé de fusionner plusieurs styles de musique. Je me suis inspiré du reggae, du ragga, des musiques orientales, caraïbéennes, du funk, du hip hop en ajoutant une touche finale d’électro. Certains titres ont aussi des arrangements pop et je qualifierais mon style global de world pop.


- Donc un style bien métissé au croisement de différentes cultures musicales. Parlez-nous de vos premières rencontres avec la musique et dites-nous comment vous avez ensuite évolué pour en arriver à une telle fusion.


J'ai commencé à toaster à l'âge que j'avais sur cette photo, donc 2 ans (rires)...Non c'est à l’âge de 16 ans avec le titre « Respecte ta mère », composé avec Christian Moore. Puis on a enchainé sur du Rub Dud et du Ragga en ajoutant un peu d’oriental.

Ensuite, un petit groupe s'est créé, Occidental Sound avec Dady Dasty et Speedy. On se produisait sur des scènes et tremplins, puis j'ai réalisé un mini LP 6 titres avec un morceau phare « L'humanité est en danger ».

En 2004, Christian Prudent de CPM Editions m'a présenté  JJ Rébillard (éditeur et cofondateur des magazines Guitar Part et Guitar Collector's). C'est un musicien qui a complété mon univers avec son oud et son mandole.  CPM et JJ ont produit mon premier single "Wahed" qui est bien passé en radio.

Enfin, j'ai produit l'album « Dans L'amour Pas Dans La Haine », accompagné par de très bons musiciens.


- La réalisation d'un album de 18 titres, même si on a droit à quelques versions dub ou remix demande un gros travail et un investissement sur tous les plans. Vous avez ainsi plusieurs "casquettes" dans cet album. Producteur, compositeur, auteur, chanteur et toaster, ne croyez-vous pas que c'est un peu trop pour un seul homme ?

Oui c'est trop pour un seul homme mais on n'est jamais si bien servi que par soi même (rires). Au départ, il fallait que je crée une équipe. Comme une famille qui est avec toi et qui croit à ton projet. Je devais le prouver en produisant mon album. Je vous avoue que ce n'est pas facile et que si l’on n'a pas une équipe derrière un tel projet, je dirais que ce n'est pas possible.

- En tous cas, on peut dire que vous vous en êtes plutôt bien tiré. Pourriez-vous nous parler un peu de la team musicale qui a participé à ce projet car j'ai compté pas moins de 37 musiciens, rappeurs et choristes ? Presque l'équivalent d'un orchestre classique pour le nombre de personnes impliquées !

C'est un album riche pour arriver à ce résultat j'ai eu besoin de 37 musiciens.

Sans vouloir rentrer dans les détails, Christian Moore (clavier programmateur), les Faya Horns (cuivres), JJ Rébillard (compositeur, guitare, oud, mandole, arrangeur), Olivier Benamou (compositeur, clavier, programmateur, ingénieur du son) etc.

Et des choristes également (Jessy, Kali Kamga, Sophie, Mylène, Chantal…). Il y a aussi deux rappeurs en feat, OZ sur « Donnez nous » et Gabon (rap en allemand sur « On sera là »).

Tous ces musiciens ont partagé ce projet avec moi, c'était  un moment très chaleureux.


- Parlez-nous maintenant plus en détails de cet album et pouvez-vous vous attarder sur les 4 ou 5 titres les plus représentatifs selon vous, même si ce choix est toujours difficile à faire.


L’album porte des valeurs d'amour, d'humanité et parle des injustices, avec des messages de paix et la volonté de faire évoluer les choses. C’est un bon remède face à la situation actuelle.

Les titres qui me représentent le plus à mon sens sont Ragga world un son oriental, latino et festif. Dans l'amour pas dans la haine, Religions, Wahed et On sera là qui sont des titres militants. Il faut bien faire un choix, mais ce n’est pas limitatif.


- Cet album propose des messages forts et engagés. Est-ce qu'on peut le définir comme un concept-album qui serait par exemple lié à l'actualité récente puisque l'on peut dire que vous êtes en phase ? Est-ce volontaire ?

Non pas du tout j’ai commencé à travailler sur mon album en 2011,  j’étais déjà à l’époque inquiet pour l’avenir et je continue aujourd’hui à être abasourdi par ce qu’il se passe dans le monde entier, c’est une tragédie. Donc ce n'est pas volontaire je prône le respect, la paix et le partage depuis mes débuts et je continuerais à essayer tant que je peux de rassembler les gens.

- Vous avez aussi sorti un clip. Que pouvez-vous nous dire à ce sujet car c'est pratiquement un court métrage ?

C'est l'idée du réalisateur Jérôme Eltabet qui a beaucoup apprécié le titre et son message, donc il m'a proposé une belle histoire qui l’illustre complètement. Il s'est vraiment impliqué et m'a trouvé les comédiens et un chorégraphe pour ce clip.


- L'album « Dans L'amour Pas Dans La Haine » est disponible depuis le 15 avril 2016 sur jjrebillard.fr en version physique. Comptez-vous faire également une sortie numérique et sous quel(s) labels ?

Oui, c’est prévu pour le début du mois de mai, sous le label JJ Rébillard et l’album sera disponible titre par titre ou en intégralité sur toutes les plateformes.
 
- Enfin, on sait que vous êtes un redoutable showman et que vous êtes aussi un artiste accompagné par le File 7 à Val d'Europe en Seine et Marne, une salle qui est au carrefour de toutes les musiques actuelles et qui ne vous a probablement pas sélectionné par hasard. Aurons-nous le plaisir de vous voir sur scène dans les semaines et les mois qui viennent ?

Et bien dès le 30 avril au Chateau de Coupvray (77), puis pour fêter dignement la sortie de l’album, retrouvez-moi en concert gratuit le vendredi 13 mai 2016 au File7 à Val d'Europe (77), ou encore le 29 mai au Château de Chessy (77), etc.

- Un grand merci pour toutes ces infos à Brother Yacin’.

Rédigé le  19 avril 2016 17:29  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site