Blog JJ Rébillard
  Retour aux billets

GUITAR PART STORY (PART 41)

rock guitar legendeEt l’année 2006 s’acheva en fanfare ! Début septembre, Charles Rohée dont je vous ai déjà parlé, ancien chef de pub de GP de 2000 à 2003 me contacta. Habile businessman un peu aidé par la chance, il avait monté sa boite de prod, et publiait entre autres des CD (compiles diverses, prods originales) mais aussi des DVD et son distributeur était Warner. Du solide donc et il faut reconnaître que sa boite tournait à plein régime et que la plupart de ses produits se vendaient très bien.

Pour les DVD, les programmes étaient pour le moins variés et ça allait de la pédagogie dans tous les domaines aux street sports (breakdance, skate, BMX…) en passant par le foot, la formule 1 ou encore des DVD thématiques consacrés aux stars du rock ou de la chanson. Ainsi, on trouvait chez lui des DVD sur Edith Piaf comme sur U2, Metallica ou Michael Jackson. Or, en 2006, un certain Jean-Pierre Danel avait sorti chez Sony-BMG un CD-DVD «Guitar Connection»…

GUITAR CONNECTION

Le principe était simple et proposait de découvrir et d’apprendre des tubes de guitaristes ou groupes comme Carlos Santana, The Shadows, mais aussi des standards (Jeux Interdits, Concerto de Aranjuez, James bond Thème, Misirlou…). Les titres étaient réenregistrés par Jean-Pierre Danel sur le CD et le DVD proposait une décomposition des morceaux avec des explications sur le son, ce qui n’était pas sans rappeler le concept de Guitar Collector’s mais dans une version compile.

GC était lui consacré à un seul artiste mais la formule Danel était très proche de la formule Guitar Oké consacré à plusieurs artistes, avec le DVD en plus…et les parts en moins. On remarquera que Guitar Oké et GC n’existaient plus ou s’étaient éloignés de leur concept initial et que le DVD de GP ne proposait aucun hit. La voie était donc libre et en plus, GP n’avait pas la force de frappe en communication d’un groupe comme Sony-BMG, dont la stratégie fut parfaite (un peu par hasard de calendrier).

Initialement le projet de Jean-Pierre Danel aurait dû sortir avant, mais comme bien souvent, il y eut pratiquement 6 mois de retard car au bout du compte, Sony y croyait un jour et plus le lendemain. Donc avec une sortie fin juillet début août (une date un peu spéciale en plein cœur des vacances), il fallait faire un peu de com pour que la mayonnaise ait une chance de prendre. D’une part, le projet avait ses chances car il comblait le trou laissé par GC mais il y eut en plus un gros coup de pub bien orchestré.

L’été, la pub coûte moins cher et Sony choisit donc TF1 pour sa campagne. Tout le monde se souvient de la pub pour Guitar Connection du mois d’août 2006. Les ventes furent vite au rendez-vous et atteignirent au final les 130000 exemplaires, un score envié par les deux autres géants du secteur, Universal et surtout Warner qui en parla à Charles Rohée, lui-même connaissant très bien Jean-Pierre Danel. Et Warner demanda à Charles de concevoir un produit dans le même style.

ROCK GUITAR LEGEND

Mr Danel n’étant pas libre et sachant que je pouvais être l’homme de la situation, Charles me contacta et on mit ensemble un concept au point: sur le CD, 15 titres incontournables de la guitare rock (du coup, la clientèle ciblée était moins large que pour Guitar Connection mais le projet était différent) avec Dire Straits, Pink Floyd, Stevie Ray Vaughan, U2, Jeff Beck, Carlos Santana, ZZ Top, Eric Clapton, AC/DC, Prince, Police, Buddy Guy, Led Zep, Jimi Hendrix et Deep Purple. Du beau monde tout de même…

On ne pouvait pas donner les parts des titres car nous n’avions pas les droits et on sait comment ils sont difficiles à obtenir. Et il fallait faire vite, le projet devait sortir le 20 novembre pour les fêtes de fin d’année. On décida donc de mettre une vraie méthode sur le DVD que je réalisais avec une compile de différents enregistrements vidéo. En bonus, un PDF de 100 pages avec les parts intégrales de la méthode. Si les utilisateurs travaillaient la méthode, ils avaient le niveau pour jouer les morceaux.

Et là, ils pouvaient acheter les parts sur de bons sites US pour pas très cher ou se contenter des approximations du web. On mit un moment à trouver le titre, car il fallait éviter les problèmes avec des titres déjà déposés ou utilisés et trouver un nom vendeur. Et on choisit finalement «Rock Guitar Legend». On n’avait pas les mêmes moyens que Sony-BMG mais Charles opta tout de même pour une campagne de pub sur M6 fin novembre et en décembre. Et j’eus l’insigne honneur d’avoir une belle mise en place.

Je dirais même une des dernières belles mises en place pour un CD/DVD puisqu’ensuite, la chute des ventes de ces supports ne le permit plus, aucun distributeur ou grande surface ne souhaitant prendre des risques. Avec 30000 exemplaires en grande distribution et 20000 en kiosque, c’était plutôt cool. C’était la belle surprise de fin d’année et un certain aboutissement pour ma carrière. Et les ventes? Pour cela, comme pour la mauvaise surprise, rendez-vous dans les parties 42 & 43…

.JJ RÉBILLARD



Rédigé le  1 oct. 2013 12:49 dans GUITAR PART STORY  -  Lien permanent

Commentaires

J'ai adoré cette méthode.
Publié par : floréal Tellez - 1 oct. 2013 14:14

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site